REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

Chargement...

Fédération Générale des Transports CFTC

CFTC Transports

Connexion S'enregistrer

Connexion

banapple banapple2

French English German Japanese Russian Spanish
link icon RSS icon  
retour

Communiqués de PresseCommuniqués de Presse de la CFTC

NAO TRANSPORTS ROUTIERS DE MARCHANDISES, LE COMPTE N’Y EST PAS !

La troisième réunion sur les NAO Transports Routiers de Marchandises s’est tenue le 19 février. Les parties patronales ne prenant pas en compte, ni la pénurie de salariés dans le secteur, ni le manque d’attractivité des métiers, sont revenues à la table de négociation avec les mêmes mandats qu’en janvier soit 1,2 % sur tous les coefficients et un mandat à peine supérieur pour OTRE, avec 1,4 % d’augmentation en linéaire.
Pour les Organisations Syndicales CFDT, CGT, CFTC et CFE-CGC, cela est inacceptable sachant que les taux horaires n’ont eu que des augmentations ridicules depuis 2015.
Les propositions faites par les parties patronales sont inférieures à l’augmentation du SMIC et inférieures à l’inflation !!
Quant aux autres demandes faites en intersyndicale le 19 décembre 2017 (CFDT, CGT, FO, CFTC et CFE-CGC), elles n’ont pas été prises en compte.

Pour rappel, elles portaient sur :

  • l’augmentation des taux conventionnels de 2,5 % en linéaire,
  • la suppression des différences de valorisation de l’ancienneté suivant la catégorie (ouvrier ou employé),
  • la suppression des jours de carence conventionnelle,
  • la mise en place progressive d’un 13ème mois conventionnel.

A une période où la partie patronale met en place des actions de recrutement sur l’ensemble du territoire, épaulée en cela par les organismes paritaires de la branche, pense-t-elle vraiment attirer les jeunes avec des rémunérations conventionnelles au SMIC ?
Il n’est plus possible d’accepter ce discours qui continue d’enterrer un peu plus la profession, le pavillon national et de paupériser ses salariés. Mais le but final est peut-être d’accentuer la pénurie de conducteurs et se dédouaner de sa responsabilité afin d’avoir recours à de la main-d’oeuvre moins coûteuse ?
Devant ce complet déni de la situation dans la branche, les Organisations Syndicales CFDT, CGT, CFTC et CFECGC ont décidé de ne plus participer aux négociations paritaires du secteur Transports Routiers de Marchandises.
La réunion de la dernière chance sur les rémunérations se tiendra le 6 mars 2018. Après cette date et sans avoir obtenu de  véritables avancées sur le pouvoir d’achat des salariés de la branche, les Organisations Syndicales CFDT, CGT, CFTC et CFE-CGC sauront prendre leurs responsabilités.
Il reste cependant urgent que l’accord du 4 octobre soit finalisé au regard des entreprises qui vont s’emparer du vide laissé depuis la signature des ordonnances pour ce qui doit être sanctuarisé au niveau de la branche.
La reconnaissance de notre métier passe aussi par un salaire et des avancées sociales à la hauteur de l’engagement professionnel et des sacrifices personnels consentis.

Téléchargez le tract ICI

AFTRAL carou

Iséo carou

klesia carou

CARCEPT PREV carou

Adéis

secafi carou

Humanis carou

Humanis carou

OPCA carou

Emeraude carou

OPCA carou

Lire la suite...
Lire la suite...
Lire la suite...
Lire la suite...

Vues presseLes articles vues dans la presse, cliquez ICI

Lire la suite...
Lire la suite...

Fil de navigationVotre position sur cftc-transports.fr

Fédération Générale des Transports CFTC
9, rue de la Pierre Levée
75011 PARIS

FGT 256x256

Copyright @CFTC Transports 2018